AkoPascal

Akin

| Architecte Sonore

      | Terrain de jeu favori : Chambéry
      | Nombre de parties (saison 6) : 5
      | Carte favorite (saison 6) : Carreau (3 sur 10 cartes)
      | Outils : Accordéon, chant…

      | Voir Pascal sur scène, c’est un peu regarder les murs autour s’écarter. Etendre un peu les possibles, découvrir des façons d’aborder la musique, l’art ou les sons d’une manière inattendue, surprenante, belle aussi. Comme si les règles, musicales par exemple, offraient soudainement plus de possibilités. L’Accordéon se mue dans ses mains en un instrument polymorphe, multi-style, incroyablement expressif voir presque humain. On est si loin des bals musettes ou du métro parisien… Quel instrument ! Et puis cette envie, cette force, cette passion pour le risque et la beauté se reflète dans ses respirations. Un plaisir et une découverte à chaque Instant !

| Souvenir (de l’organisateur)

      | Le premier : Sa première c’était à Larith en octobre 2016, et c’est un des rares à avoir commencé son aventure de l’Instant avec un Pique, et un défi bien corsé de devoir improviser sur du Beethoven en maintenant son béret en équilibre sur l’accordéon !
      | Le plus fou : Pour la centième soirée de l’Instant, au Scarabée, il invite le jeune Guillaume Bénit avec l’objectif de faire frissonner le public. Seul l’accordéon et un texte déclamé avec une voix grave et lente. Beau défi réussi et grand moment.
      | Le plus beau : Pour la spécial voyage, il avait fait venir son ami Pierre Guédon pour parler du train. Mais dans sa tête et dans ses mains, un train ce n’est pas qu’un moyen de transport. C’est des sons, des cris, des mots, des phrases, des nuances, de la lenteur aussi.
      | Le plus drôle : Je me rappelle de cette fameuse première, où Feff, présentateur, avait demandé à pascal ce qu’il faisait dans la vie et ce dernier avait répondu “Je me promène, avec mon accordéon”. Feff a immédiatement sauté sur l’occasion pour se lancer dans une imitation hilarante d’un homme perdu dans un champs, mais avec un accordéon. Bref, oui c’était drôle ça.
      | Le scoop : Il écrit des bouquins sur la kamasutra des batiments.


Son soundcloud